Inscrivez-vous à notre infolettre!

L’ère-heure plastique

environment 2196690 1280
2020-02-09

Chronique écologique - L’ère-heure plastique

En cette de période de célébration, quand les portefeuilles  se font vider et au moment où les cadeaux s’entassent sous le sapin, nous aborderons le cas de notre cher ami le plastique. Il y a eu la diffusion d’un reportage très intéressant à la radio de Radio-Canada au sujet du recyclage du plastique aux États-Unis. Ce reportage mentionnait les failles immenses du système de production et de recyclage de ce matériel. C’est ainsi qu’est née l’idée de cet article.

Pour se mettre en haleine, citons quelques chiffres! En premier lieu, depuis l’avènement des matières plastiques vers 1950, il est estimé que neuf milliards de tonnes de ce dérivé du pétrole ont été produites. Sur ce, plus de la moitié de cette quantité astronomique a fini dans l’environnement. Poursuivons dans le domaine des chiffres effarants, aujourd’hui, chaque année plus de 320 millions de tonnes de plastique sont produites. De ce nombre, 30 à 50% est perdue dans l’environnement, environ 25% se retrouve dans des sites d’enfouissement et le reste est soit brûlé, soit recyclé. En bref, on estime que seulement 9 à 15% du plastique est réellement recyclé. Pour finir, les nord-américains sont ceux qui consomment le plus de plastique avec 139 kg de plastique à usage unique par an versus 45kg/an pour la moyenne mondiale.

Le plastique se retrouve déjà partout dans notre environnement; dans l’air, dans l’eau et dans la terre. Certainement, la production ira grandissant de façon dangereuse dans les prochaines années. Or le danger du plastique réside dans le fait qu’il ne disparaisse jamais, il ne fait que réduire sa taille. Ainsi, il se décompose en microparticules puis en nanoparticules. Les nanoparticules sont les plus petites et les plus dangereuses car elles ont la capacité de traverser les barrières cellulaires, ce faisant, elles s’accumulent dans les organismes vivants et contaminent la chaîne alimentaire dans son ensemble. Souvent, il est question de ‘’continents de plastique’’ mais sachez que ceux-ci ne sont que la pointe de l’iceberg de tout le plastique qui est jeté dans l’environnement. On se demande donc pourquoi rien n’est fait? Les industriels pétrochimiques ne veulent pas diminuer leur production ni changer leur manière de produire. Le recyclage est loin d’être parfait car la technologie ne permet pas encore de recycler tout les déchets d’une façon économiquement viable. Alors, pourquoi les gouvernements ne légifèrent-ils pas en taxant les manufacturiers pour la production qu’ils génèrent? Une telle taxe pourrait être utilisée pour construire et faire fonctionner des usines modèles de recyclage. Cependant une donnée a été omise; le consommateur. Si l’industrie se fait taxer ou a des règles plus strictes afin de mieux produire et recycler, c’est certainement le citoyen qui en paierait le coût au final. Une seule solution persiste, c’est celle de consommer intelligemment. Bannir, dans la mesure du possible les plastiques inutiles, afin de limiter à la source la production de ceux-ci!

Effort, selon le Larousse : Action énergique du corps ou de l’esprit vers un objectif un but. Voilà ce qui doit être fait, un effort afin de réduire notre impact, car le pouvoir est entre nos mains. Comme le recyclage est loin d’être parfait, il faut réduire à la source la production donc surveiller ce que l’on achète. On ne peut plus se contenter de ‘’faire ce que l’on peut’’ nous devons aller plus loin, faire un effort. Car le pouvoir de changer est dans les mains de chacun de nous, chaque jour ou presque, nous votons avec notre façon de consommer. Chaque achat est un vote, utilisons ces votes pour changer les choses et réduire durablement notre impact sur la planète. Enfin et encore, consommer localement, acheter en vrac, manger selon les saisons, ne pas acheter de bouteilles d’eau et se questionner sur la nécessité de nos achats sont toutes des parties de la solution.

Arnaud Potvin

 

Sources :

Quantité de plastique selon les régions du monde

Quantité de plastique produit

Chiffres et effets global du plastique